Par Frédéric Rollin, conseiller en stratégie d’investissement chez Pictet AM

Les résultats du FOMC sont apaisants à bien des égards. La comité reconnait que la croissance globale ralentit. Les attentes de hausses de taux pour 2019 ont été baissées à deux seulement. Reflétant ce changement, le compte rendu fait état de « quelques » hausses de taux encore nécessaires.

Toutefois, le FOMC considère que la politique monétaire américaine n’est pas encore restrictive, et que la réduction du bilan ne pose pas de problèmes significatifs.

C’est probablement le dernier point qui a fait baisser les marchés.

La conséquence la plus directe de la réduction du bilan de la Fed est la baisse des marchés actions. Le Quantitative Easing a servi à « gonfler » la valeur des actifs, le Quantitative Tightening les « dégonfle » naturellement.

La Fed semble donc considérer que la baisse des marchés actions n’est pas suffisante pour poser un problème.

Pour beaucoup d’investisseurs européens, la nouvelle du matin était : pas d’aide de la FED.

Les marchés se trouvent seuls devant le ralentissement, et s’inquiètent.

By Action Future

ACTION FUTURE, le magazine des investisseurs actifs sur les marchés boursiers et financiers qui traite d'analyse fondamentale et d'analyse Technique sur tous les marchés et tout les produits. Action Future traite aussi de thèmes d'investissement et de mécanismes financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.