Par Lazard Fréres gestion

Alors que les indices PMI1 de la zone euro s’étaient maintenus à un bon niveau durant l’été, les chiffres avancés
pour le mois d’octobre montrent une baisse marquée : le PMI composite perd 1,4 point à 52,7. A ce niveau, il
est cohérent avec une croissance entre 1,0% et 1,5%. C’est la première fois depuis fin 2016.


Si la France semble tirer son épingle du jeu avec une légère hausse, l’Allemagne chute assez lourdement (-2,3 à
52,7) et le reste de la zone euro est aussi sous pression. La baisse est particulièrement notable dans le secteur
manufacturier. Après avoir touché un point haut à plus de 60 en décembre dernier, le PMI manufacturier de la
zone n’est plus que de 52,1.

 

Les difficultés du secteur manufacturier proviennent probablement en grande partie du secteur
automobile, ce qui expliquerait la situation dégradée de l’Allemagne. La mise en place des normes
WLTP2 au 1

er septembre semble avoir fortement perturbé le secteur automobile. Les immatriculations
avaient bondi de 20% en août pour rapidement mettre en circulation les modèles anciens. Elles ont
chuté de 37% en septembre. Pour accompagner le mouvement, les constructeurs ont fortement réduit
leur production si l’on en juge par les dernières données allemandes qui montrent une production de
véhicules cumulée sur août et septembre inférieure de 27% au niveau de 2017.
D’autres facteurs ont pu également peser sur l’activité automobile comme la guerre commerciale ou le
ralentissement de la demande chinoise. Point positif, l’enquête IFO3 auprès des constructeurs montre
depuis deux mois un rebond de l’indice sur l’appréciation de la demande.

By Action Future

ACTION FUTURE, le magazine des investisseurs actifs sur les marchés boursiers et financiers qui traite d'analyse fondamentale et d'analyse Technique sur tous les marchés et tout les produits. Action Future traite aussi de thèmes d'investissement et de mécanismes financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.