• Chiffre d’affaires à 19,3 milliards d’euros, en hausse de 6 % en 2018 et de 20 % sur les 2 dernières années à taux de change constants
  • Intégration réussie des sociétés acquises (Ichikoh au Japon, Valeo-Kapec en Corée du Sud et FTE automotive en Allemagne)
  • Surperformance de 3 points (à périmètre et taux de change constants), au 2nd semestre, en progression par rapport au début d’année
  • Marge opérationnelle (hors quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence) de 6,3 % du chiffre d’affaires
  • Génération de cash flow libre de 161 millions d’euros

Jacques Aschenbroich, Président-Directeur Général de Valeo, a déclaré :
« L’année 2018 a été une année complexe, marquée par un environnement économique et géopolitique
particulièrement volatile. Notre chiffre d’affaires a été impacté par le WLTP en Europe et le fort ralentissement
du marché chinois. Nous avons réagi, dès juillet, en mettant en place un plan d’action vigoureux permettant de
réduire nos investissements et nos coûts qui sera renforcé en 2019.

Nous avons atteint nos objectifs 2018 en termes de croissance, de marge opérationnelle et de génération de
cash flow libre, tels que nous les avions revus en octobre dernier.

Dans un secteur automobile en pleine mutation, Valeo est aujourd’hui très bien positionné dans les domaines
du véhicule électrique, autonome et connecté. C’est le fruit de notre capacité constante à innover qui s’appuie
sur les synergies entre nos différents Pôles d’activité et sur un portefeuille unique de technologies.
Nos prises de commandes, y compris celles de Valeo Siemens eAutomotive, qui représentent 1,7 fois notre
chiffre d’affaires première monte et ont connu une augmentation annuelle moyenne de 10 % ces 5 dernières
années, assureront une croissance soutenue au cours des prochaines années.

Malgré un environnement qui restera difficile au 1er semestre 2019, cette stratégie d’innovation va nous
permettre d’enregistrer une amélioration de notre croissance organique et de notre surperformance par rapport
au marché automobile au cours de l’année, grâce notamment à la mise en production de nombreux projets
dans le domaine de l’ADAS, avec des caméras dernière génération, et de la voiture électrique, avec, entre
autres, de nouveaux systèmes 48V.

Dans ce contexte, le Conseil d’Administration, a décidé de maintenir le dividende identique (1,25 euro par
action) à celui de 2018. »

 

Chiffre d’affaires (1)

En 2018

Chiffre d’affaires consolidé de 19 261 millions d’euros, en hausse de 4 % :
 + 6 %, à taux de change constants ;
 + 1 %, à périmètre et taux de change constants (2).

Chiffre d’affaires première monte de 16 667 millions d’euros, en hausse de 3 % :
 + 6 %, à taux de change constants ;
 stable à périmètre et taux de change constants (2), soit une surperformance de 1,5 point par rapport à la production automobile mondiale.

Chiffre d’affaires du marché du remplacement de 2 010 millions d’euros, en hausse de 7 % :
 + 10 % à taux de change constants ;
 + 4 % à périmètre et taux de change constants (2).

 

En application de la norme IFRS 15, le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 19 124 millions d’euros (3).

Au 2nd semestre 2018

 Chiffre d’affaires consolidé de 9 322 millions d’euros, en hausse de 3 % :
 + 3 %, à taux de change constants ;
 – 1 %, à périmètre et taux de change constants (2).

 

 Chiffre d’affaires première monte de 8 039 millions d’euros, en hausse de 2 % :
 + 2 %, à taux de change constants ;
 – 2 %, à périmètre et taux de change constants (2), soit une surperformance de 3 points par rapport à la production automobile mondiale.

 

 Chiffre d’affaires du marché du remplacement de 969 millions d’euros, en hausse de 5 % :
 + 7 %, à taux de change constants ;
 + 2 %, à périmètre et taux de change constants (2).

 

En application de la norme IFRS 15, le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 9 261 millions d’euros (3).

 

(1) Par souci de continuité de la communication financière, le chiffre d’affaires ci-dessous est présenté selon le même référentiel comptable qu’en 2017 (i.e. avant application de la norme IFRS 15).
(2) Cf. Glossaire financier, page 22.
(3) Les incidences de l’application de la norme IFRS 15 sur le chiffre d’affaires du 4ème trimestre, du 2nd semestre et de l’année 2018 sont présentées en pages 19, 20 et 21 du présent document.

 

Résultats, cash et endettement 2018

Les données financières de résultats, de cash et d’endettement ci-après sont présentées en conformité avec les
normes IFRS (dont les nouvelles normes IFRS 15 et IFRS 9, avec un retraitement des périodes comparatives
en 2017) :

 EBITDA (1) de 2 410 millions d’euros, soit 12,6 % du chiffre d’affaires, en baisse de 1 % et en hausse de 2% à taux de change constants ;
 Marge opérationnelle, hors la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence, de 1 203 millions d’euros, soit 6,3 % du chiffre d’affaires en baisse de 17 % ;
 Quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence à – 111 millions d’euros, soit – 0,6 % du chiffre d’affaires ;
 Résultat net part du Groupe de 546 millions d’euros, soit 2,9 % du chiffre d’affaires en baisse de 38 % ;
 Génération de cash flow libre (1) de 161 millions d’euros, grâce à la contribution positive du besoin en fonds de roulement et à la gestion stricte des investissements ;
 Bilan solide avec un ratio de leverage de 0,93 fois le montant de l’EBITDA.
Prises de commandes (1) soutenues par les innovations technologiques
Dans un contexte de très forte croissance de ses prises de commandes au cours des 5 dernières années (+ 10 % CAGR (2)) qui conduiront à une modification en profondeur de son portefeuille produits, Valeo a décidé
en 2018, d’être plus sélectif pour optimiser le développement et l’industrialisation des nombreux projets en cours.

En 2018, les prises de commandes atteignent un montant total de 28,6 milliards d’euros soit 1,7 fois le chiffre
d’affaires première monte, dont :

 24,2 milliards d’euros pour Valeo équivalent à 1,5 fois le chiffre d’affaires première monte ;
 4,4 milliards d’euros pour Valeo Siemens eAutomotive correspondant à un encours cumulé de
prises de commandes de 10,5 milliards d’euros à fin 2018.

53 % des prises de commandes enregistrées par Valeo sont composés de produits innovants (3) (60 % y
compris Valeo Siemens eAutomotive).

Dividende au titre de l’exercice 2018
Proposition de distribution d’un dividende de 1,25 euro par action, équivalent au niveau du dividende par action
distribué au titre de l’exercice 2017.

(1) Cf. Glossaire financier, page 22.
(2) Croissance annuelle moyenne des prises de commandes de Valeo sur la période 2013-2018.
(3) Produits ou technologies produits en série depuis moins de trois ans, hors Valeo Siemens eAutomotive.

 

 

Perspectives 2019

Dans un contexte :

 de volatilité de la production automobile mondiale (estimée entre 0 et – 1 % sur l’année par rapport à 2018) avec une baisse au 1er semestre liée à la conjoncture en Chine et une progression au 2nd semestre ;
 d’incertitudes concernant le prix des matières premières et des composants électroniques ;

 

Le groupe Valeo se fixe pour objectifs :

 une surperformance supérieure à celle du 2nd semestre 2018, en augmentation progressive au
cours de l’année grâce à l’entrée en production de nouveaux contrats notamment dans les
domaines des caméras, des systèmes électriques et de transmission, et de l’éclairage ;
 le lancement d’un nouveau programme portant sur une réduction de plus de 100 millions
d’euros des coûts et une réduction de plus de 100 millions d’euros des investissements ;
 une croissance de l’EBITDA en valeur ;
 une génération de cash flow libre supérieure à 2018 ;
 une marge opérationnelle hors quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence
(en % du chiffre d’affaires) comprise entre 5,8 % et 6,5 %, en fonction de l’évolution de la
production automobile et de l’évolution des prix des matières premières et des composants
électroniques ;
 une ligne « quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence » dont l’impact sur
le compte de résultat de Valeo en 2019 devrait être, comme déjà annoncé, du même ordre de
grandeur qu’en 2018.

Perspectives à moyen terme
L’évolution du marché automobile et du prix des matières premières en 2018 et les perspectives en 2019 nous
conduisent à revoir les hypothèses sous-jacentes à nos perspectives à moyen-terme, présentées lors de la
Journée Investisseurs de février 2017.

Le Groupe communiquera ses nouveaux objectifs à moyen terme au
cours d’une Journée Investisseurs qui sera organisée d’ici la fin de l’année.

 

 

By Action Future

ACTION FUTURE, le magazine des investisseurs actifs sur les marchés boursiers et financiers qui traite d'analyse fondamentale et d'analyse Technique sur tous les marchés et tout les produits. Action Future traite aussi de thèmes d'investissement et de mécanismes financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.