Par Jean-Jacques Barbéris – Frédéric Samama – Thierry Ancona – AMUNDI


Risques : court terme vs. long terme, macro vs. financiers

 

SHORT TERME (COURT TERME)

Protectionnisme
Risques géopolitiques
Populisme et contestation
Erreurs de banques centrales et chocs sur les marchés de taux
”Hard Brexit”
Italie, France
BCE : QE, nouveau président
Actions et obligations US et USD
Repricing des primes de risque
Liquidité, crédibilité, tranquillité : les paradoxes

 

LONG TERME (LONG TERME)

Guerre commerciale
Niveau de la dette
Démographie, croissance long terme et immigration
Faible productivité
Transition en Chine
“Nouvel” ordre international ?
Partage du pouvoir, multilatéralisme vs. unilatéralisme / bilatéralisme

Perspectives macro:
la transition vers un cycle d’affaires mûr est en cours…
Une transition en douceur ou pas ?

 

UNE CROISSANCE SOLIDE MAIS QUI FLÉCHIT

CROISSANCE ENCORE AU-DESSUS DE SON POTENTIEL…

CONVERGENCE VERS POTENTIEL … UNE 1ère ÉTAPE ?

INFLATION : BIENS vs. ACTIFS FINANCIERS

PROBLÈMES DE DETTE NON RÉGLÉS

BREXIT, ITALIE, FRANCE… UEM / UE PAS EN DANGER, MAIS…

TRUMP, GUERRE COMMERCIALE : JUSQU’OÙ CELA

VERS UN NOUVEAU RÉGIME CROISSANCE – INFLATION ?

 

Début 2018 : surestimation générale de la reprise synchronisée…
2019 : ne pas sombrer dans le pessimisme du ralentissement synchrone

Tous les pays ne sont pas logés à la même enseigne… cela sera sans doute plus visible au second semestre
La croissance fléchit sérieusement, et revient vers son potentiel
Les problèmes de dette – et de vulnérabilité – ont été occultés par le retour de la croissance, ils referont surface dans cette phase de ralentissement… un critère de différentiation pour 2019
2 facteurs « communs » peuvent faire dérailler la croissance :
guerre commerciale totale, ou déception sur la politique monétaire américaine
Le pic de liquidité est derrière nous, mais les banques centrales deviennent plus accommodantes
Pas vraiment d’inflation à l’horizon
Les banques centrales derrière la courbe vont combler ce retard… parce que la croissance fléchit
Le cycle de resserrement de la Fed est (quasiment) terminé… et la BCE n’entamera pas le sien
Se pose le problème de l’absence de marges de manoeuvre des politiques monétaires conventionnelles… et dans certains cas des politiques budgétaires et fiscales

 

Approche d’investissement : Les enjeux 2019

 

Un univers d’investissement majoritairement en territoire négatif

Une année volatile, avec peu de rémunération du risque pour les investisseurs

 

ECONOMIE MONDIALE: Une décélération, et après?

FED – Hausse des taux : stop ou encore?

PREDOMINANCE DU POLITIQUE

BAISSE DES ECHANGES MONDIAUX, CROISSANCE DE LA DETTE

 

Une revalorisation brutale, intégrant un ralentissement, et non une récession

 

OBLIGATIONS : RETOUR AUX FONDAMENTAUX
Accroître la qualité et la flexibilité au sein des obligations en regard d’une dette élevée et d’une liquidité réduite

RÉSILIENCE DES ACTIONS
Miser sur la rotation des thèmes et une approche défensive sur fond de volatilité croissante

 

A L’AFFUT DES POINTS D’ENTREE SUR LES MARCHES EMERGENTS
Rendements attractifs des obligations émergentes, mais sélectivité requise
Valorisations attractives des actions émergentes

DIVERSIFIER LES MOTEURS DE CROISSANCE
Elargir l’univers d’investissement dans un régime de rendements attendus plus faibles

Affronter un environnement de rendements faibles

 

 

 

 

 

By Action Future

ACTION FUTURE, le magazine des investisseurs actifs sur les marchés boursiers et financiers qui traite d'analyse fondamentale et d'analyse Technique sur tous les marchés et tout les produits. Action Future traite aussi de thèmes d'investissement et de mécanismes financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.