ACTION FUTURE 61 – Matières premières

Jean-François Faure – AuCoffre.com
Propos recueillis par Emmanuel Garin

Dans un contexte de taux d’intérêts très bas, voire négatifs, liés à une politique de quantitative easing qui n’engendre qu’une reprise très poussive, des craintes de faillites se font jour et le placement dans l’or et l’argent physiques vient à remplacer la spéculation. Jean-François Faure explique pourquoi, selon lui, ces « valeurs refuge » ont encore de beaux jours devant elles.

Action Future. L’or a bénéficié d’un rebond ces derniers mois. Quelle est votre analyse de cette évolution ?

Jean-François Faure : Depuis deux ans, les acteurs majeurs du monde politique et financier tentent de nous faire croire que la crise est derrière nous. Or, rien n’est plus faux, et c’est surtout le jeu des banques centrales de nous faire croire que tout est rentré dans l’ordre, que la prospérité est de nouveau là, que l’argent coule à flots. L’ennui, c’est que cet argent est fictif, qu’il est né à la fois d’une contraction forcée des marchés financiers, à grands coups de baisse des taux, et d’approvisionnement massif de ces mêmes marchés en devises.

Je ne vais pas revenir sur les motivations qui sous-tendent le recours au quantitative easing. Tout le monde a bien compris aujourd’hui que c’est l’un des derniers moyens à la disposition des banques centrales pour tenter de garder debout le château de cartes de la monnaie-dette. Ce qui est clair, en revanche, c’est que la recette ne prend plus, que les effets attendus ne sont pas au rendez-vous et tout le monde voit désormais les limites du système. Dans ces conditions, de plus en plus de gens prennent conscience de la nécessité de revenir à des valeurs tangibles, immuables, cohérentes.

Depuis 6.000 ans, l’or a toujours eu ce rôle, et il n’y a pas de raisons que cela change aujourd’hui. D’autant que deux phénomènes nouveaux contri-buent à cette tendance : d’un côté, les taux négatifs rendent désormais l’investissement en or tout à fait légitime, même pour les plus réfractaires qui ne jurent que par la spéculation ; de l’autre, on apprend que la plupart des grandes banques centrales sont en train de se constituer elles-mêmes de considérables stocks d’or aussi rapidement qu’elles le peuvent. Ces signes ne trompent pas, et ils auraient même tendance à laisser présager un peu plus qu’un simple « rebond » de l’or pour les prochains mois…

Acheter ACTION FUTURE 61 – version numérique – version papier

ACTION FUTURE 61

By Action Future

ACTION FUTURE, le magazine des investisseurs actifs sur les marchés boursiers et financiers qui traite d'analyse fondamentale et d'analyse Technique sur tous les marchés et tout les produits. Action Future traite aussi de thèmes d'investissement et de mécanismes financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.