Les marchés devraient digérer la volatilité observée durant la semaine passée et tenter de rebondir en début de semaine, avant des rendez-vous importants à venir durant les séances suivantes.

Malgré ce rebond, plutôt technique, probable, les investisseurs seront attentifs aux nombreux risques auxquels l’économie et les marchés financiers font face.

Plusieurs sujets seront surveillés par les marchés, à commencer par l’évolution de Omicron. La contagion rapide inquiète, bien que les effets semblent rester légers et les taux de vaccination à travers le monde pourraient éviter de faire face à des restrictions trop importantes et à un impact trop sévère sur la reprise économique.

En Chine, nous resterons attentifs à Evergrande, qui pourrait faire face à un nouveau défaut de paiement à court terme, alors que la Chine devrait réduire une nouvelle fois le taux des réserves obligatoires des banques, pour soutenir l’économie.

Les valeurs technologiques chinoises restent sous surveillance, suite aux fortes chutes constatées la semaine dernière. La sortie de la cote américaine vers Hongkong de Didi fait craindre de voir d’autres groupes en faire de même sous la pression du parti chinois.

Coté statistiques, nous surveillerons dès mardi la production industrielle et l’indice ZEW en Allemagne, alors que la chancelière Angela Merkel laissera sa place à Olaf Scholz mercredi.

La Chine publiera la croissance des importations et exportations le même jour et cette dernière est attendue au plus bas depuis janvier dernier, confirmant probablement le ralentissement du rebond économique au sein de la seconde économie mondiale.

Mercredi, la RBA en Australie et la BOC au Canada publieront leur décision de politique monétaire, attendue sans changement, mais les commentaires quant à l’inflation et la hausse des taux à venir seront analysés avec attention.

Mercredi Christine Lagarde donnera un discours avant la décision de la BCE sur les taux et la politique monétaire la semaine prochaine.

Les marchés seront surtout attentifs en fin de semaine à la publication des IPC (indices des prix à la consommation) aux Etats-Unis vendredi alors que ceux-ci sont une nouvelle fois attendus en hausse et au plus haut depuis 1982. Cette donnée pourrait confirmer une accélération de la normalisation de la politique monétaire de la Fed, dont la décision est attendue la semaine prochaine.

Le marché du pétrole sera également surveillé, alors que la récente volatilité a conduit à une chute de plus de 20% durant le mois de novembre. L’OPEP a décidé la semaine dernière, de conserver son calendrier initial de hausse de la production malgré les risques face à Omicron et la mise sur le marché de stocks stratégiques par les US et d’autres pays. Par ailleurs, les perspectives de l’Administration de l’information sur l’énergie sont attendues mardi aux Etats-Unis.

Le marché des cryptomonnaies devrait à nouveau être sous pression cette semaine, suite à la chute importante observée ce weekend. En effet, le Bitcoin à franchi à la baisse le seuil des 50 000 dollars et évolue ce lundi matin en baisse de 30% par rapport à son plus haut historique, atteint début novembre.

La volatilité pourrait rester et en cas de chute plus importante des indices boursiers les cryptomonnaies devraient être entraînées un peu plus en dans leur tendance baissière.

Vincent Boy, Analyste marchés chez IG France

By Action Future

ACTION FUTURE, le magazine des investisseurs actifs sur les marchés boursiers et financiers qui traite d'analyse fondamentale et d'analyse Technique sur tous les marchés et tout les produits. Action Future traite aussi de thèmes d'investissement et de mécanismes financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.