CPoR Devises, premier intervenant sur le marché du change manuel en France, dresse un état des lieux…

Les nouveaux billets mis en circulation en 2017 (source CPoR Devises)
Pendant des millénaires, on s’est contenté d’utiliser des matériaux précieux pour régler ses achats (pièces d’or ou d’argent, sel et même coquillages). Mais à partir du milieu du XVIIe siècle, les orfèvres londoniens ont commencé à émettre des certificats de dépôt, et leurs possesseurs se sont rendu compte qu’il était beaucoup plus facile de payer et de se faire payer avec ces bouts de papier plutôt qu’avec des pièces métalliques.
La monnaie fiduciaire était née.

Aujourd’hui les choses ont bien changé …  C’est la Banque Centrale ou Institut d’émission, qui possède le privilège d’émettre les billets de banques dans tous les pays du monde. Les nouveaux modes de consommation et   la démocratisation des systèmes de paiements électroniques, en forte progression, bousculent l’ordre établi des paiements en espèces.

Pourtant dans une société lancée dans la dématérialisation, où le numérique envahit le quotidien, le billet de banque conserve toutes ses lettres de noblesse.

Pour bonne preuve, pas moins de 10 pays mettront en circulation de nouveaux billets de banque en 2017. A l’instar de la Banque de France qui a mis en circulation en avril dernier son nouveau billet de 50 € de la série « Europe » sur l’ensemble du territoire français, c’est aussi Gibraltar, la Pologne, la Hongrie, la Suisse et la Norvège qui ont émis de nouvelles coupures au 1er semestre 2017.
Suivis au second semestre par le canada, les Maldives, Israël, l’Australie et l’Argentine
Pendant que ces coupures entrent dans leur nouvelle vie, d’autres sont, en parallèles, retirées du marché tels : les 20 pesos dominicain, les 100 et 500 couronnes suédoises, les 2000 et 5000 forint hongrois, les 5 livres du Royaume Uni et aussi les 100 et 200 couronnes norvégiennes..

NOTA…Les billets de banque sont constitués de coton, trituré et mélangé à du lin, puis lissé afin d’obtenir un type de papier spécifique. Ils comportent un filigrane et un fil de sécurité intégré. L’encre de sécurité et l’impression en taille-douce ont également leur prix. La production d’un billet de banque revient en moyenne à 30 centimes.

Election du billet de l’année 2016 : la Suisse remporte tous les suffrages !

La Société Internationale de billets de banque (IBNS) a été fondée en 1961. Elle a pour but de promouvoir, de stimuler et d’avancer l’étude et la connaissance des billets de banque et des monnaies en papier à l’échelle mondiale ainsi que toutes les questions s’y rapportant selon des lignes éducatives, scientifiques et historiques.

L’IBNS prend l’initiative, chaque année, d’élire le billet de banque le plus exceptionnel. Les billets proposés doivent avoir été délivrés au public, pour la première  fois, au cours de l’année de l’attribution. Les critères retenus sont : le mérite artistique, la conception, l’utilisation de la couleur, le contraste, l’équilibre et les caractéristiques de sécurité de chaque billet candidat.
L’IBNS a élu le billet de 50 CHF comme billet de l’année 2016

By Action Future

ACTION FUTURE, le magazine des investisseurs actifs sur les marchés boursiers et financiers qui traite d'analyse fondamentale et d'analyse Technique sur tous les marchés et tout les produits. Action Future traite aussi de thèmes d'investissement et de mécanismes financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.