Analyse des marchés de l’après-Covid et de la reprise économique

Par BlackRock Investment Institute

 

Remaniement des recommandations stratégiques : La pandémie de Covid-19 a transformé le paysage de l’investissement en à peine quelques mois, rendant nécessaire un remaniement de nos opinions d’allocation d’actifs stratégique. Parmi les grands changements : Nous privilégions une réduction de l’exposition aux emprunts d’État nominaux des marchés développés (MD) parallèlement à un renforcement de l’allocation aux obligations indexées sur l’inflation : en effet, les taux d’intérêt avoisinent leurs niveaux planchers tandis que les risques inflationnistes à moyen terme s’accroissent.

 

Querelles autour de la relance budgétaire : Les négociations relatives au nouveau plan de relance budgétaire américain semblent au point mort. Nous prévoyons toujours une importante série de mesures, mais les risques d’absence d’accord grandissent.

 

Un Jackson Hole virtuel : Les marchés sont particulièrement attentifs au sommet annuel de Jackson Hole afin de discerner ce que les possibles changements dans le cadre monétaire pourraient impliquer au niveau des perspectives d’inflation à moyen terme.

 

Le BII publie par ailleurs une note d’analyse « Macro Insights » revenant sur le rôle déterminant des politiques publiques pour soutenir la reprise économique.  Vous en trouverez les principaux enseignements ci-dessous.

 

 

MACRO INSIGHTS :

 

  • La publication des résultats des PIB nationaux pour le deuxième trimestre 2020 montre les conséquences de l’épidémie de Covid-19, véritable choc économique et sanitaire, avec notamment la chute sans précédent de la production et l’arrêt soudain de l’activité économique. Si la perte cumulée du PIB au niveau mondial reste toujours plus faible que celle causée par la crise financière mondiale de 2008, la reprise économique prendra du temps à se mettre en place. Le déploiement de politiques publiques pour soutenir cette reprise sera essentiel pour amortir la crise, notamment sur le marché du travail.

 

  • L’importance des mesures de relance budgétaire est visible dans l’évolution du PIB américain. Le revenu réel disponible des ménages aux États-Unis a augmenté à un taux annuel record de 44,9 % au deuxième trimestre 2020. Pourtant, cette croissance est entièrement due aux stimulus d’ordre fiscal , avec notamment des mesures pour relancer la consommation et l’assurance chômage. En excluant ces mesures, le revenu disponible réel a chuté de 22,3 %, soit une baisse sans précédent.

 

  • Le rôle essentiel du politique est également évident sur le marché du travail.

o   Aux États-Unis, la plupart des cas de chômage sont considérés comme temporaires. Cela devrait permettre de limiter les dommages à long terme, à mesure que l’activité redémarre. Pour autant, ces chômeurs ne sont pas protégés contre la forte baisse des prestations d’assurance chômage à la suite de l’arrêt des aides gouvernementales. L’incertitude concernant la poursuite de ces programmes d’aide devrait avoir des impacts sur la consommation des ménages américains.

o   En Europe, les programmes de chômage partiel ont offert aux travailleurs une meilleure protection à court terme, en leur permettant de conserver leur emploi avec 70 à 80 % de leur salaire.