Immobilier coté

Laurent SAINT AUBIN– Gérant Actions, Immobilier Europe  – Gérant du FCP SOFIDY Sélection 1

Début modeste de réappréciation de l’immobilier coté dont nous avions tenté d’expliquer la pertinence dans le précédent point marché (avec une préférence forte pour les segments qui respectent « la promesse de l’immobilier » de loyers réguliers, stables sur longue période et indexés sur l’inflation).

 

Cette réappréciation s’est effectivement concentrée sur le résidentiel et les entrepôts logistiques, les foncières de commerces ayant de leur côté poursuivi leur recul de même que les valeurs exposées à l’Espagne (pays dont nous sommes très largement sortis dans la première quinzaine de juillet).

Les résultats semestriels n’ont fait que souligner la perti­nence de ces mouvements intra sectoriels : les foncières de centres commerciaux paraissent engagées dans une spirale négative de baisse de valeurs, encore balbutiante en Europe continentale (taux de capitalisation moyen re­tenus par les experts sur les centres prime encore voisins de 4 % en France) qui pourrait les contraindre à recher­cher des fonds propres complémentaires, et de réduction à venir des loyers (encore masquée par l’utilisation des règles comptables IFRS 16 d’étalement des baisses de loyers facturés sur la durée résiduelle des baux et lati­tude dans le provisionnement des impayés et de hausse de la vacance. À l’inverse, les foncières résidentielles affichent des croissances organiques respectables et des hausses de valeurs : Vonovia, a ainsi annoncé une hausse des loyers de 3,9 % sur un an glissant et des va­leurs de +5,6 % au 1er semestre). De même, les foncières d’entrepôts paraissent en mesure de limiter l’impact de l’environnement économique grâce à l’accélération de la part de marché du commerce électronique.

SOFIDY Sélection 1 a progressé de +0,94 % (part P) en juillet contre une baisse de -0,28 % pour son indice de référence et de +0,95 % pour l’indice généraliste Stoxx 600. SOFIDY Sélection 1 continue de réduire son recul à -7,32 % depuis le début de l’année (mais affiche une progression de +2,65 % sur un an glissant) contre, respectivement, -20,95 % et -12,69 % pour son indice de référence.

 

La performance du fonds tient à la nette sous pondé­ration du commerce (5,8 % d’exposition à fin juillet vs 8,3 % fin juin et 15,9 % pour l’indice) et à l’inverse au poids du logement et des valeurs de croissance (en particulier celles portant des activités technolo­giques).