Chine, Huawei et secteur automobile, toutes les tensions semblent proches d’être réglées pour les États-Unis

Par Vincent Boy, Analyste marché chez IG France

L’espoir commercial devrait à nouveau soutenir les marchés financiers cette semaine après les différentes déclarations du président américain et de son administration.

La Chine et les États-Unis seraient parvenus à trouver un accord de principe lors d’un entretien téléphonique mais ce dernier n’était pas encore finalisé à 100%. Par ailleurs, le secrétaire au commerce américain précisait hier que les licences octroyées aux entreprises américaines leur permettant de travailler avec le chinois Huawei pourraient être délivrées rapidement.

 

Cette information devrait permettre de faciliter les négociations même si la Chine demande toujours la suppression des taxes avant la signature de tout accord avec les États-Unis.

 

Une autre information pourrait soutenir les marchés, également annoncée par le secrétaire au commerce américain, concernant les menaces qui planaient sur le secteur automobile en Europe et au Japon. En effet Wilbur Ross a annoncé qu’après une conversation fructueuse avec ces derniers, les États-Unis pourraient renoncer à imposer les taxes douanières supplémentaires sur les importations de voiture, prévues initialement pour entrer en vigueur ce mois-ci.

 

Les trois grands points de friction qu’avaient soulevés les américains semblent s’être réglés en un week-end et avec un timing plutôt favorable au président Donald Trump alors que la procédure d’impeachment vient d’être officialisée après le vote positif de la Chambre des représentants jeudi dernier.

 

Nous attendrons donc une confirmation de l’avancée des négociations, notamment du côté de la Chine, ainsi que la date à laquelle l’accord de phase 1 pourrait être signé après l’annulation du sommet de l’APEC au Chili.

 

Selon nous, les États-Unis devront s’engager à ne pas mettre en place les nouveaux droits de douane prévus pour le 15 décembre, voire à retirer les taxes déjà mises en place sur les importations de produits chinois afin de parvenir à une signature ce mois-ci. De plus la décision de l’OMC à l’encontre des États-Unis pourrait compliquer les négociations. En effet l’organisation mondiale du commerce a rendu une décision autorisant la Chine à imposer des droits de douane sur 3,57Mds$ de produits américains importés en Chine.

 

Au-delà du commerce, la semaine devrait être plus calme que la précédente mais nous resterons attentifs aux derniers résultats d’entreprises pour le troisième trimestre, ainsi qu’à certaines statistiques économiques, comme la décision de politique monétaire de la BoE, le niveau des exportations et importations chinoises ou encore les prix à la production en Chine.