Quelles attentes pour la réunion de la BCE de demain ?

Par Eric Bourguignon, Directeur des activités sur titres pour compte de tiers de Swiss Life Asset Managers.

 

Prévisions économiques
L’environnement économique et géopolitique s’est sensiblement dégradé depuis la dernière réunion de la BCE. L’escalade dans la guerre commerciale qui oppose la Chine aux Etats-Unis a en effet pris une nouvelle dimension. Le marasme industriel s’est largement diffusé et affecte désormais les poids lourds de l’économie mondiale. Les chiffres de croissance du second trimestre ont confirmé le ralentissement notable de l’activité en zone euro, notamment en Allemagne qui a enregistré un recul de son PIB.

Nous estimons dans ce contexte que la Banque centrale européenne révisera à la baisse ses prévisions de croissance et n’hésitera pas à annoncer des mesures fortes destinées à faire face aux vents contraires que la zone euro affronte actuellement.

 

Politique monétaire
Il est désormais acquis que la BCE abaissera le taux de sa facilité de dépôt, taux auquel elle rémunère les réserves excédentaires des banques enregistrées dans ses livres. L’inconnu porte sur l’ampleur de cette baisse. Elle sera en tout état de cause au moins de 0.10% mais elle pourrait aussi attendre 0.20%, ce qui ramènerait le taux de dépôt à -0.60%.
Il semble également très probable qu’elle mette en place un système dit de tiering visant à amortir l’impact de la baisse du taux de dépôt sur le compte d’exploitation des banques déjà passablement éprouvé par l’environnement de taux actuel.
La BCE pourrait aussi laisser la porte ouverte à une éventuelle reprise de ses achats de titres si la situation économique l’exigeait, mais elle ne devrait pas entrer dans les détails d’un tel projet avant sa réunion d’octobre.
Elle confirmera enfin le lancement le 19 septembre prochain d’une nouvelle opération de refinancement ciblée à long terme (TLTRO) destinée à stimuler le crédit à l’économie en fournissant au système bancaire des ressources stables à des conditions préférentielles.

Réaction des marchés
L’Institution dirigée pour quelques semaines encore par Mario Draghi a amplement communiqué sur ses intentions au cours des dernières semaines. Ces annonces sont donc largement intégrées dans les cours et ne devraient pas provoquer de grands remous.
Sauf surprise, les marchés devraient donc évoluer dans des fourchettes relativement étroites en attendant la réunion de la Fed qui se tiendra la semaine prochaine.