L’analyse technique dynamique

Le trader dynamique se pose toujours deux questions.

Est-ce qu’il va y avoir un changement ? Quelles conséquences aura ce changement ?

En se posant prématurément ces questions, il peut gérer au mieux le risque, protégé par les supports, ou par les résistances.

Pour répondre à ces questions, le trader dynamique utilise des indicateurs techniques classiques. Les bar charts, les bandes de Bollinger, une moyenne mobile à 7 périodes et le SAR.

Ce qui est moins classique c’est  l’approche, car elle est dynamique. Plus précisément, l’analyse technique dynamique est un système, la définition de Joël de Rosnay à ce sujet est éclairante. « Un système est un ensemble d’éléments en interaction dynamique, organisé en fonction d’un but ».

Le système c’est donc l’analyse technique dynamique, avec sa structure, rEprésentée par les unités de temps.

Les éléments ce sont les bar charts et les autres indicateurs.
L’interaction dynamique c’est la relation entre les bar charts et les autres indicateurs.
Le but c’est l’objectif recherché par le système. Dans une tendance haussière le système recherche les résistances, dans une tendance baissière ce sont les supports qui sont recherchés.

Bar charts : cours. Moyenne mobiles à 7 périodes : M7. Analyse technique dynamique : ATD. Autres indicateurs : bande de Bollinger

(moyenne mobile à 20 périodes), M7, SAR.

Objectif : support, résistance.

 

Interaction dynamique

L’interaction dynamique est le principe central de l’ATD. Elle organise les informations entre les cours et les autres indicateurs.

L’interaction dynamique est verticale, horizontale et globale.

Interaction verticale 

C’est une relation double, des cours vers les autres indicateurs, des autres indicateurs vers les cours, dans la même unité de temps (voir graphique 1 , P21).

Interaction horizontale 

C’est une relation multiple, des cours vers les autres indicateurs, des autres indicateurs vers les cours, dans plusieurs unités de temps (voir graphique 2, P21).

 

En savoir plus