Le SZO

Détectez les zones d’excès

« Le marché va-t-il poursuivre son mouvement, consolider ou bien se retourner ? ».

Plusieurs indicateurs techniques sont disponibles pour aider l’investisseur à diagnostiquer ces moments d’excès à la hausse (situation de surachat) ou à la baisse (situation de survente). On peut citer parmi les plus populaires d’entre eux l’indicateur RSI1 et le stochastique2, qui possèdent chacun leur spécificités propres en termes d’application. Mais c’est un autre indicateur technique quasi-inconnu que nous allons présenter dans ce sujet : le SZO.

Le SZO (Sentiment Zone Oscillator)

est, comme son nom le suggère, un indicateur de sentiment qui a été développé par Walid Khalil3. Sa fonction première est de rendre compte de la psychologie des opérateurs pour tenter de montrer les excès d’optimisme (après un mouvement haussier) et de pessimisme (après un mouvement de baisse) d’un marché ou d’une action.
Le SZO fait donc partie des indicateurs dits de surachat/survente qui va informer l’opérateur quand un mouvement atteint une zone de fragilité, période durant laquelle la probabilité d’un retournement des prix augmente. Pour arriver à ce résultat l’indicateur SZO se calcule en prenant en compte le nombre de hausses ou de baisses pour une période donnée.

Calcul du SZO

Le mode de calcul du SZO est assez simple à appréhender. Une valeur de +1 est comptabilisée pour chaque jour de Bourse qui enregistre une hausse par rapport à la veille. Dans le cas inverse une valeur égale à -1 est enregistrée. C’est ce principe qui va permettre de mesurer le sentiment des opérateurs sachant qu’une hausse symbolisera l’optimisme et une baisse le pessimisme des intervenants. Cette comptabilisation sera réalisée sur une période donnée sachant que l’on accordera une importance plus grande aux résultats les plus récents.
On peut visualiser l’apparence du SZO appliqué à l’indice CAC 40, sur le graphique 1. Au SZO est ajouté une ligne horizontale au niveau « 7 » et « -7 ». Elles représentent respectivement le niveau d’optimisme excessif (surachat) et de pessimisme extrême (sur- vente). L’interprétation première de l’indicateur est on ne peut plus facile. Quand le SZO se situe au-dessus de +7, cela signifie que les cours sont considérés comme « surachetés » alors qu’en dessous de -7 les cours sont caractérisés comme « survendus ». C’est la prise en compte de ces deux caractéristiques du SZO qui vont offrir une interprétation du marché qui permettra d’affiner notre vision des marchés, pour ensuite adopter les stratégies d’intervention qui peuvent en découler.

 

En savoir plus