La Force Relative

Précisions terminologiques :
Il peut y avoir confusion entre des termes pouvant signifier a priori la même chose. L’erreur la plus courante est de confondre la Force Relative avec « la Performance Relative » et « L’indice de Force Relative ». Voici ce qui les distingue :
Performance Relative :
La Performance Relative est une forme particulière de Force Relative. La performance relative exprime la différence entre la performance de deux actifs à partir d’une date donnée. Pour calculer la Performance Relative d’un actif A par rapport à un actif B, entre t0 et t1, il faut commencer par calculer la performance de A (Pa) et celle de
B (Pb) entre t0 et t1. La Performance Relative est déterminée en faisant la soustraction entre les deux performances « P(a)-P(b) ». Ainsi, si en t1 la valeur A a progressé de 20% depuis t0 et que la valeur B n’a progressé que de 10%, la Performance Relative sera
de 10 points. Le concept de la Performance Relative est donc très proche de celui de la Force Relative, l’évolution des deux indicateurs est presque identique, des différences pouvant cependant apparaître dans leur amplitude.
On utilisera d’avantage la Performance Relative pour comparer deux actifs à partir d’une date informative ou influente (1er janvier de l’année, date correspondant à un sommet ou à un creux majeur, etc.). À l’inverse dans le cas de la Force Relative, la date de départ n’a aucune importance, seule compte son orientation.
Indice de Force Relative : il s’agit de la traduction en français du terme « Relative Strenght Index » encore appelé RSI.
Il s’agit d’un indicateur technique de surachat/survente. Il se calcule uniquement à partir des données boursières d’un titre en utilisant les plus hauts, les plus bas et les cours de clôture.
Il ne fait aucunement référence à une autre série et n’a donc aucun rapport avec la Force Relative ou la Performance Relative.

Principe, construction et interprétation :
Principe :
La Force Relative est un indicateur simple à interpréter puisqu’il permet de comparer l’évolution d’un actif par rapport à un autre actif. Il offre ainsi à l’investisseur la possibilité, par exemple, de comparer l’évolution d’une action par rapport à son secteur (ex : Renault par rapport au secteur automobile européen). Il peut aussi s’agir de comparer un secteur par rapport à un indice général (ex : le secteur pétrolier par rapport à l’indice CAC 40), mais aussi une valeur par rapport à une autre valeur (ex : Air France-KLM par rapport à Lufthansa)
Contrairement à bon nombre d’indicateurs, la notion de Force Relative est un concept qui répond à un besoin récurrent dans l’univers de l’investissement boursier : comparer l’évolution d’une valeur par rapport à un indice ou à une autre action.

 

En savoir plus